METEORITE BOLIDE COMETE ET ASTEROIDE




 Le noyau des comètes est composé d'un mélange de glaces et de poussières. On peut associer ce
noyau à une « boule de neige sale » légèrement compacte, que l'on pourrait séparer facilement
avec ses propres mains, tant le noyau est fragile.
Un noyau cométaire peut avoir un diamètre de 1 à 20 km, de masse 108-1012 tonnes et il tourne sur
lui-même avec une période de rotation de 4 à 70 heures. Les noyaux cométaires sont relativement
petits et peu massifs comparés aux planètes, et par conséquent leur gravité est faible. Si nous
étions sur une comète, un simple saut nous empêcherait de retomber sur celle-ci.


Comète de Hale-Bopp
Comète de Hale-Boppcredit Nasa 

halley cometecomete 

On découvre chaque année une douzaine de comètes, corps composés de roche, de poussière
et de glace, aux orbites très excentriques. Venant de régions très éloignées du Soleil, elles s'approchent périodiquement de celui-ci.

Certaines comètes se rapprochent tellement du  Soleil qu'elles finissent par s'y écraser ou par se vaporiser entièrement sous l'effet de sa chaleur !

  Les comètes de période courte -de 200ans 
(qui mettent «peu» de temps pour effectuer leur orbite) proviennent pour la plupart de la ceinture de Kuiper, et mettent moins de 200 ans pour boucler leur orbite.
 ,Les comètes de période longue durée périodes  gt;+200ans qui nous arrivent principalement du nuage d'Oort, situé aux confins du système solaire, à environ 100’000 unités astronomiques du Soleil, soit 100’000 fois la distance Terre -soleil l. Ces dernières peuvent mettre jusqu'à 30 millions d'années pour accomplir
un tour complet autour de notre étoile ! Le nuage d’Oort semble être «réapprovisionné» en noyaux
cométaires par la ceinture de Kuiper.


1. Les météores :
Un météore ou étoile filante est une traînée lumineuse provoquée par la vaporisation d'un corps lors de son entrée dans l'atmosphère et l'ionisation de l'air sur son passage. Dernière en date en 'Oural" Russie, près de la ville de Tcheliabinsk . L'onde de choc a été si intense qu'il brisé des fenêtres et a effondré quelques toits des kilomètres à la ronde, et l'explosion a été si brillante, qu'il a été vu plus de 125 kilomètres. Premières 900 personnes ont été blessées


15 février 2015, Tcheliabinsk,meteor, rumeteorite

                                                            capture écran You tube2015, Tcheliabinsk


-Taille estimée : 15 à 17 m
- Masse : 7000 à 10000 tonnes
- 30 fois la puissance de la bombe d’Hiroshima.


15 février 2015, Tcheliabinsk
 2015, Tcheliabinsk

15 février 2015, Tcheliabinsk


15 février 2015, Tcheliabinsk



a. Les étoiles filantes
b. les bolides :
On appelle boule de feu ou bolide un météore de magnitude zénithale inférieure à -3 (source IMO).
Ils laissent sur leurs sillages une queue faite de poussières qui restent visible après leurs passages et une traînée est la luminescence qui reste sur le passage des plus gros bolides souvent accompagné d'une onde sonore de type bang supersonique , des sons de nature électro phonique.


bolide de Peekskill
Bolide de Peekskill 

voir dans le temps les bolides: http://bolid.es/
et  http://www.lpi.usra.edu/meteor/metbull.php?code=57165
2.les météorites
On distingue 2 types de météorites,
 les météorites et les micrométéorites qui mesurent entre 1 micron et 1mm.

Chaque année, il tomberait entre 15000 et 100000 T de météorites sur Terre. 95 % sont sous forme de micrométéorites.

Les chondrites seraient issues des premiers instants de la formation du système solaire.
                                                                      
87% sont des météorites non différenciées dites primitives :
appelées « chondrites » car elles sont faites en général d'un agrégat de petites sphères  .
Elles gardent la mémoire de ce qu'était le système solaire avant la formation des planètes il y a 4,56 milliard d'années  Les éléments qu'elles renferment sont de véritables empreintes de la nébuleuse primitive !!! Elles sont divisées en trois classes selon leurs compositions chimiques :
 météorites non différenciées dites primitives ,chondrites
 météorites non différenciées dites primitives  

Les « chondrites ordinaires » : ce sont les plus nombreuses contiennent toutes des grains de fer métallique et de nickel.
Les chondrites carbonées » : ce sont les plus primitives contiennent en général peu ou pas de grains de fer métallique.
Les « chondrites à enstatite » : Elle contiennent beaucoup plus de métal que les autres milieu de formation peu oxydant.
metal, carbone, fer,

• 13% sont des météorites différenciées :
Comme les roches terrestres, les corps d'origine de ces météorites ont été fondus, et ont vu leur composition chimique et leur structure se transformer Ils ont subi la différenciation .               92 % des météorites sont « pierreuses », 6 % métalliques et 2 % mixtes.
météorites différenciées
météorites différenciées  

Les « achondrites » : Ce sont des météorites de pierre sans « chondres ». Elles proviennent de la croûte ou du manteau d'une proto-planète.
Les météorites achondrites, désignent des météorites pierreuses (moins de 35 % de métaux) différenciées qui viendraient de la surface d’astéroïdes.
On pense qu'elles ont subi une cristallisation à partir d'un magma et ressemblent à certains basaltes terrestres. Trois types, SNC (Shergottites, Nakhlites, Chassigny) pourraient venir de Mars.
Les « lithosidérites » : Elles sont faites de métal (alliage fer et nickel) et de silicates en proportion à peu près égale. Elles sont de deux types :

Les « mésosidérites » fragments d'achondrites inclus résultat de la collision entre un astéroïde de fer et un astéroïde achondritique.
Les « pallasites » : formées essentiellement de cristaux d'olivine et alliages de fer-nickel métallique.
  fer-nickel métallique.pallasites


Les « météorites de fer » : représentent 5,2% des chutes alliage de fer-nickel .
Les météorites de fer, appelées anciennement sidérites, seraient les restes de noyau d’astéroïdes ayant été détruis par collision.
3. les pluies de météores :
Les météores sont organisés en pluies périodiques semblant venir d'une zone particulière du ciel : c'est le « radiant ».exemple les Léonides proviennent du Lion
Pour le calculer il faut relever
• Le nombre de météores observés par heure (HR)
• La durée de l'observation (t)
• L'altitude du radiant au dessus de l'horizon (A) : l'angle en degrés au dessus de l'horizon dont semble venir la pluie.
• L'indice de population (r) :
4. Les météoroïdes :
Une comète, sous l'action du Soleil, produit une queue créée par le dégazage dû à la sublimation de la glace la composant. Ce faisant des blocs de matière mesurant ont éjectés : on les appelle des météorites rassemblées en « essaims » C'est le passage de la Terre dans ces essaims qui déclenche
les pluies.
 Météoroïdes et astéroïdes :

asteroide

soupçonnées de provenir, de collision d’astéroïdes appelés « sporadiques ».Il y a 6 sources de sporadiques :
Antihelion et les « Apex deux plus fréquentes;
L'« Helion » :
• L'« Antihelion » : du coté opposé du Soleil. Elle se lève quand la nuit est totale et se trouve au plus haut par rapport à l'horizon
• Les « Apex nord sud » : dues à des comètes à longue période de type « Halley ». se lèvent vers minuit
• Les « Antiapex nord et sud » : Ce sont les pendants des « Apex nord et sud » du coté du Soleil



on peut étudier la spectrométrie voir ici http://www.threehillsobservatory.co.uk/astro/astro.htm
Toute l’énergie cinétique est convertie en une fraction de seconde en chaleur et en onde de choc qui produisent la volatilisation de l’astéroïde et un cratère 10 à 20 fois plus grand que l’objet impacteur.



Toungouska

Toungouska 30 juin 1908 Explosion entendue à plus de 1000 km  1000 fois Hiroshima
Chute enregistrée sur les sismographes du monde entier
Première expédition en 1921
Arbres couchés et brûlés dans un rayon de 30 km


Près d'un siècle après l'impact on trouve encore à quelques dizaines de kilomètres de l'épicentre des arbres éclatés, brûlés, décapité ou déracinés.Mais la nature s'est métamorphosée:Dans un rayon de 10 km autour de l 'épicentre, 90% des épicéas sont nés après l'explosion. Ci dessus ce que l'on a aujourd'hui.


  cratere, impact,
Impact et cratère

Amguid, Algérie

Amguid, Algérie