METEORITE BOLIDE COMETE ET ASTEROIDE




 Le noyau des comètes est composé d'un mélange de glaces et de poussières. On peut associer ce
noyau à une « boule de neige sale » légèrement compacte, que l'on pourrait séparer facilement
avec ses propres mains, tant le noyau est fragile.
Un noyau cométaire peut avoir un diamètre de 1 à 20 km, de masse 108-1012 tonnes et il tourne sur
lui-même avec une période de rotation de 4 à 70 heures. Les noyaux cométaires sont relativement
petits et peu massifs comparés aux planètes, et par conséquent leur gravité est faible. Si nous
étions sur une comète, un simple saut nous empêcherait de retomber sur celle-ci.


Comète de Hale-Bopp
Comète de Hale-Boppcredit Nasa 

halley cometecomete 

On découvre chaque année une douzaine de comètes, corps composés de roche, de poussière
et de glace, aux orbites très excentriques. Venant de régions très éloignées du Soleil, elles s'approchent périodiquement de celui-ci.

Certaines comètes se rapprochent tellement du  Soleil qu'elles finissent par s'y écraser ou par se vaporiser entièrement sous l'effet de sa chaleur !

  Les comètes de période courte -de 200ans 
(qui mettent «peu» de temps pour effectuer leur orbite) proviennent pour la plupart de la ceinture de Kuiper, et mettent moins de 200 ans pour boucler leur orbite.
 ,Les comètes de période longue durée périodes  gt;+200ans qui nous arrivent principalement du nuage d'Oort, situé aux confins du système solaire, à environ 100’000 unités astronomiques du Soleil, soit 100’000 fois la distance Terre -soleil l. Ces dernières peuvent mettre jusqu'à 30 millions d'années pour accomplir
un tour complet autour de notre étoile ! Le nuage d’Oort semble être «réapprovisionné» en noyaux
cométaires par la ceinture de Kuiper.


1. Les météores :
Un météore ou étoile filante est une traînée lumineuse provoquée par la vaporisation d'un corps lors de son entrée dans l'atmosphère et l'ionisation de l'air sur son passage. Dernière en date en 'Oural" Russie, près de la ville de Tcheliabinsk . L'onde de choc a été si intense qu'il brisé des fenêtres et a effondré quelques toits des kilomètres à la ronde, et l'explosion a été si brillante, qu'il a été vu plus de 125 kilomètres. Premières 900 personnes ont été blessées


15 février 2015, Tcheliabinsk,meteor, rumeteorite

                                                            capture écran You tube2015, Tcheliabinsk


-Taille estimée : 15 à 17 m
- Masse : 7000 à 10000 tonnes
- 30 fois la puissance de la bombe d’Hiroshima.


15 février 2015, Tcheliabinsk
 2015, Tcheliabinsk

15 février 2015, Tcheliabinsk


15 février 2015, Tcheliabinsk



a. Les étoiles filantes
b. les bolides :
On appelle boule de feu ou bolide un météore de magnitude zénithale inférieure à -3 (source IMO).
Ils laissent sur leurs sillages une queue faite de poussières qui restent visible après leurs passages et une traînée est la luminescence qui reste sur le passage des plus gros bolides souvent accompagné d'une onde sonore de type bang supersonique , des sons de nature électro phonique.


bolide de Peekskill
Bolide de Peekskill 

voir dans le temps les bolides: http://bolid.es/
et  http://www.lpi.usra.edu/meteor/metbull.php?code=57165
2.les météorites
On distingue 2 types de météorites,
 les météorites et les micrométéorites qui mesurent entre 1 micron et 1mm.

Chaque année, il tomberait entre 15000 et 100000 T de météorites sur Terre. 95 % sont sous forme de micrométéorites.

Les chondrites seraient issues des premiers instants de la formation du système solaire.
                                                                      
87% sont des météorites non différenciées dites primitives :
appelées « chondrites » car elles sont faites en général d'un agrégat de petites sphères  .
Elles gardent la mémoire de ce qu'était le système solaire avant la formation des planètes il y a 4,56 milliard d'années  Les éléments qu'elles renferment sont de véritables empreintes de la nébuleuse primitive !!! Elles sont divisées en trois classes selon leurs compositions chimiques :
 météorites non différenciées dites primitives ,chondrites
 météorites non différenciées dites primitives  

Les « chondrites ordinaires » : ce sont les plus nombreuses contiennent toutes des grains de fer métallique et de nickel.
Les chondrites carbonées » : ce sont les plus primitives contiennent en général peu ou pas de grains de fer métallique.
Les « chondrites à enstatite » : Elle contiennent beaucoup plus de métal que les autres milieu de formation peu oxydant.
metal, carbone, fer,

• 13% sont des météorites différenciées :
Comme les roches terrestres, les corps d'origine de ces météorites ont été fondus, et ont vu leur composition chimique et leur structure se transformer Ils ont subi la différenciation .               92 % des météorites sont « pierreuses », 6 % métalliques et 2 % mixtes.
météorites différenciées
météorites différenciées  

Les « achondrites » : Ce sont des météorites de pierre sans « chondres ». Elles proviennent de la croûte ou du manteau d'une proto-planète.
Les météorites achondrites, désignent des météorites pierreuses (moins de 35 % de métaux) différenciées qui viendraient de la surface d’astéroïdes.
On pense qu'elles ont subi une cristallisation à partir d'un magma et ressemblent à certains basaltes terrestres. Trois types, SNC (Shergottites, Nakhlites, Chassigny) pourraient venir de Mars.
Les « lithosidérites » : Elles sont faites de métal (alliage fer et nickel) et de silicates en proportion à peu près égale. Elles sont de deux types :

Les « mésosidérites » fragments d'achondrites inclus résultat de la collision entre un astéroïde de fer et un astéroïde achondritique.
Les « pallasites » : formées essentiellement de cristaux d'olivine et alliages de fer-nickel métallique.
  fer-nickel métallique.pallasites


Les « météorites de fer » : représentent 5,2% des chutes alliage de fer-nickel .
Les météorites de fer, appelées anciennement sidérites, seraient les restes de noyau d’astéroïdes ayant été détruis par collision.
3. les pluies de météores :
Les météores sont organisés en pluies périodiques semblant venir d'une zone particulière du ciel : c'est le « radiant ».exemple les Léonides proviennent du Lion
Pour le calculer il faut relever
• Le nombre de météores observés par heure (HR)
• La durée de l'observation (t)
• L'altitude du radiant au dessus de l'horizon (A) : l'angle en degrés au dessus de l'horizon dont semble venir la pluie.
• L'indice de population (r) :
4. Les météoroïdes :
Une comète, sous l'action du Soleil, produit une queue créée par le dégazage dû à la sublimation de la glace la composant. Ce faisant des blocs de matière mesurant ont éjectés : on les appelle des météorites rassemblées en « essaims » C'est le passage de la Terre dans ces essaims qui déclenche
les pluies.
 Météoroïdes et astéroïdes :

asteroide

soupçonnées de provenir, de collision d’astéroïdes appelés « sporadiques ».Il y a 6 sources de sporadiques :
Antihelion et les « Apex deux plus fréquentes;
L'« Helion » :
• L'« Antihelion » : du coté opposé du Soleil. Elle se lève quand la nuit est totale et se trouve au plus haut par rapport à l'horizon
• Les « Apex nord sud » : dues à des comètes à longue période de type « Halley ». se lèvent vers minuit
• Les « Antiapex nord et sud » : Ce sont les pendants des « Apex nord et sud » du coté du Soleil



on peut étudier la spectrométrie voir ici http://www.threehillsobservatory.co.uk/astro/astro.htm
Toute l’énergie cinétique est convertie en une fraction de seconde en chaleur et en onde de choc qui produisent la volatilisation de l’astéroïde et un cratère 10 à 20 fois plus grand que l’objet impacteur.



Toungouska

Toungouska 30 juin 1908 Explosion entendue à plus de 1000 km  1000 fois Hiroshima
Chute enregistrée sur les sismographes du monde entier
Première expédition en 1921
Arbres couchés et brûlés dans un rayon de 30 km


Près d'un siècle après l'impact on trouve encore à quelques dizaines de kilomètres de l'épicentre des arbres éclatés, brûlés, décapité ou déracinés.Mais la nature s'est métamorphosée:Dans un rayon de 10 km autour de l 'épicentre, 90% des épicéas sont nés après l'explosion. Ci dessus ce que l'on a aujourd'hui.


  cratere, impact,
Impact et cratère

Amguid, Algérie

Amguid, Algérie  




POLLUTION LUMINEUSE LIGHT POLLUTION HONG KONG - EUROPE

Nul ne remet en question la nécessité d’éclairer pour des besoins de sécurité et d’agrément.
Il ne s’agit pas de supprimer l’éclairage artificiel, mais de le raisonner et l’organiser de manière à en atténuer les impacts négatifs et au profit d' impacts plus positifs. 
Les animaux et les plantes vivent au rythme du cycle de 24 heures de la planète. Ce mode de vie
est transmis d’une génération à l’autre de façon génétique et héréditaire.
L’être humain peut remarquer un changement de son rythme circadien lorsqu’il voyage par avion à travers différents faisceaux horaires. Il souffre alors de fatigue, de léthargie, ou d’une impression générale de ne pas être pleinement fonctionnel.

La constellation de la Grande Ourse comprend environ 400 étoiles visibles à l’œil nu.
Aujourd’hui une quarantaine restent visibles dans les zones les moins polluées, moins d’une dizaine au centre des grandes villes. Certaines galaxie ne peuvent plus être vue ex Andromède.

La faune terrestre et aquatique expérimentent la même désorientation temporelle lorsque l’éclairage
artificiel nocturne est trop intense. Les comportements liés à la reproduction, à la migration, au  sommeil et à la recherche de nourriture dépendent de la durée de la nuit.
La pollution lumineuse perturbe ces habitudes ancestrales.
 L'impact négatif de la pollution lumineuse sur notre environnement et la faune environnante peut inquiéter. Pour :Les astronomes ont été les premiers à alerter les naturalistes, les scientifiques et responsables des pays sur l'ampleur croissante du problème.« Eclairer plus » se traduit par une charge financière croissante de notre planète.

light ,pollution,lumineuse, eclairage, rues streets

Les oiseaux:
Plusieurs espèces d’oiseaux migrent ou chassent durant la nuit. Ils deviennent donc
extrêmement vulnérables lorsque des zones qui  naturellement sombres sont vivement éclairées.
Les oiseaux peuvent être attirés par les sources lumineuses ;
 Cette désorientation a plusieurs répercussions 100 millions d’oiseaux meurent chaque année en Amérique du nord, suite à une collision avec un bâtiment ou une tour éclairés. Le nombre de cadavres de chouettes et d'autres oiseaux nocturne est élevé près des routes . L’hyperacuité visuelle des oiseaux nocturnes, plus poussée encore que celle des oiseaux diurnes, les rend probablement plus sensibles à l’éblouissement et par suite aux accidents  On sait que les  oiseaux marins entrent fréquemment en collisions avec les phares, les éoliennes et les plateformes pétrolières". Ils volent autour du faisceau lumineux jusqu’à l’épuisement, et tombent,
 Ils deviennent alors des proies faciles; L’éclairage artificiel peut aussi induire les oiseaux migrateurs dans l’erreur, les faisant dévier de leur trajectoire vers leur destination.
La mélatonine est une hormone produite par l’organisme de nombreux mammifères (dont l’Homme).
Sécrétée uniquement dans l’obscurité et pendant le sommeil, elle contrôle les rythmes circadiens et circannuels de très nombreuses espèces. L’éclairage artificiel provoque une altération de la sécrétion
de la mélatonine entraînant des perturbations sur des enjeux vitaux comme la pousse du pelage ou de plumes, la mue, l’alimentation, la reproduction, la migration, l’hibernation,
Les reptiles: d'autres espèces, dites “ lucifuges ” (qui sont généralement des espèces nocturnes et/ou vivant dans les anfractuosités, dans les vases ou les berges, sous le sol, dans le bois mort, sous les écorces, etc.. fuient la lumière, de jour comme de nuit.
Ils sont fortement affectés par la pollution lumineuse. Comme les tortues de mer préfèrent nicher sur
des plages sombres et isolées. Les lumières de la côte nuisent à leur capacité à trouver un endroit sûr pour pondre leurs œufs.
 Pour se rendre à l’océan lors de leur naissance, les bébés tortues sont guidés par le reflet de la lune et des étoiles sur sa surface. Pendant des siècles, ce reflet fût le point le plus lumineux de la plage. L’éclairage artificiel peut confondre les bébés tortues, qui s’éloignent alors de l’océan, rampent sur les routes ou pénètrent dans les zones habitées.et ne ;retrouvent pas leur chemin vers l’océan, ils meurent alors de fatigue ou de déshydratation.
La pénétration de la lumière artificielle dans l’habitat des reptiles nocturnes peut aussi les désorienter et provoquer des changements de comportement tels que des augmentation de leur vulnérabilité aux prédateurs naturels, ou inhabituels comme  les voitures.
Les amphibiens:
Il a donc aussi un impact sur l’environnement élargi, incluant les marécages, milieu naturel des amphibiens. Ces derniers, ainsi que les multiples créatures des marais, sont alors confus et d'où
 déclin de la reproduction, menant à l’amenuisement
de leur population; difficultés à trouver leur nourriture, et donc perte de poids; agit sur leur instinct naturel à se protéger face aux prédateurs et autres dangers de la nature
Les gastéropodes :Escargots et limaces ont fortement régressé par la présence d’un éclairage artificiel,  horloge interne conserve son rythme sommeil-veille pendant quelques jours, après quoi le dérèglement l’emporte. On note que la plupart des espèces d’escargots et de limaces sont en forte voie de régression.
Les insectes: Les papillons de nuit et autres insectes sont attirés par la lumière artificielle et peuvent s’y coller la nuit La lumière "fascine" ou attire certaines espèces animales, transformant certaines
sources lumineuses en véritables pièges. Toute cette activité autour de la lumière ;fait dépenser trop d’énergie et perturbe leur reproduction et leur migration, réduisant leur population; et risque de proie facile pour les chauvesouris et autres prédateurs nocturnes, réduisant ; leur population;
Touche toutes les espèces dépendant des insectes pour s’alimenter ou pour la pollinisation.
Bien d’autres espèces sont probablement touchées par l’impact de l’éclairage, des mammifères (grands herbivores, Ours, Loup, Lynx lapin) survivent mieux ou uniquement dans les zone qui apparaissent comme des "trous d'ombre" sur les images satellites ou aériennes prises de nuit.
Le lapin, comme de très nombreux mammifères (sanglier, cerf, chevreuil...) est actif la nuit et fuit les zones éclairées pour se protéger de ses prédateurs.
pollution lumineuse, cycle, espéces diurnes, nocturnes


 
L'homme:
L’éclairage artificiel nocturne peut troubler les rythmes biologiques en déréglant les
horloges internes ou certains processus hormonaux.
En Europe, les Pays-Bas ,certaines parties de l’Italie sont plus touchés par ce phénomène, nos régions comptent en effet parmi celles qui en Europe et dans le monde illuminent le plus le ciel (visibles de la lune et bien au-delà).
Les impacts environnementaux et en terme de gaspillage d’énergie sont importants et  est ressentie à juste titre comme une véritable menace pour l'astronomie  professionnelle et  amateur.
Pour les écologues  cette pollution  est devenue une menace  pour la faune et la flore, et les écosystèmes.
L'impact floristique a été, à notre connaissance, très peu étudié. S'il ne semble pas être significatif en terme d'impact direct, en terme d’effet indirect, il pourrait être éloquent (ex :  disparition d'un pollinisateur nocturne, ou de tel prédateur ou symbiote occupant une position clé dans l'écosystème  Il faut tenir compte du fait que pour le végétal (pour le phytoplancton
comme pour les plantes supérieures), la lumière a un rôle informatif (rythme biologique, induction de
phototropisme) ; de la photosynthèse.
Le problème ne connaît pas de frontière  les efforts doivent donc être menés à une échelle mondiale 
Du point de vue environnemental prévoir des corridors de migration des oiseaux.
Les zones pas ou faiblement éclairées sont de plus en plus rares en Europe centrale, comme le
confirme l’imagerie satellitaire, mais quelques pays dont la France, l’Italie, la Belgique, les Pays-Bas
et la Grande-Bretagne illuminent particulièrement le ciel nocturne. Certaines régions des pays du sud
ne sont plus épargnées (zones portuaires, de forages pétrolier et rives du Nil etc.).

pollution lumineuse
 pollution lumineuse 



Carte pollution avex ass.org fr
http://www.avex-asso.org/dossiers/wordpress/
http://www.avex-asso.org/dossiers/wordpress/?page_id=38



Earth at Night 2012 http://earthobservatory.nasa.gov/NaturalHazards/view.php?id=79803

la pollution lumineuse se perçoit principalement sous 3 stades:
le halo lumineux
la lumière éblouissante
la lumière envahissante (ou intrusive)
Les causes:
-Systèmes d’éclairage médiocres ne concentrent pas la lumière sur la zone à éclairer ou ne rabattent pas convenablement le rayonnement vers le sol. Il en résulte une perte directe d’énergie et une mauvaise qualité d’éclairage (éblouissement des usagers).
-Surpuissance des installations.
-Réflexion plus ou moins la lumière en fonction de sa composition matérielle, neige, béton, bitume.
-Roadkill , addition autres sources lumineuses, phares véhicules.





echelle bortle , qualité nocturne, lumiere terre, eclairage, pollution,light, polutie, licht

echelle bortle, qualité nocturne, lumiere terre, eclairage, pollution,light, polutie, licht

Du Morning Post de Chine méridionale pollution lumineuse à Hong Kong "pire sur la planète"Cheung Chi-fai .



          HK Pire ville au monde pour la pollution lumineuse :
      Avec des niveaux de Tsim Sha Tsui 1200 fois plus brillante que le ciel sombre normal.
Contrairement aux grandes villes ailleurs - y compris Londres, Francfort, Sydney et Shanghai - Hong Kong n'a pas de lois pour contrôler l'éclairage extérieur.Le pire lecture est à Tsim Sha Tsui hotspot épouvantable de 20h30-23 heures, ce qui est de1.200 fois la norme Union Astronomique Internationale.Et à Astropark l' observation des étoiles près de High Island la luminosité était encore de 20 fois la norme. spécialistes de la santé affirment que la pollution lumineuse  perturbe  l'horloge biologique et affecter le cerveau et la fonction hormonale Au.Wetland Park à Tin Shui Waic'est égale à 130 fois la norme. Cette luminosité aurait une incidence sur la reproduction des lucioles, y compris les espèces endémiques luciole  , qui s'accouplent sur des signaux lumineux  .
Light Pollution,HK, hong kong Space Museum   ,pollution lumineuse,Photo  Felix Wong
Space Museum est le pire pour la pollution lumineuse. Photo: Felix Wong

HKU's HK Night Sky Brightness Monitoring Network
香港大學 - 香港夜空光度監測網絡 - 尖沙咀和西貢郊區夜空光度變化

http://www.scifac.hku.hk/file/news/1984/Light_Pollution_Roadshow_press_invite_Eng_20130322.pdf

L'atlas mondial de la brillance artificielle du ciel nocturne, par Cinzano et al. :
http://www.lightpollution.it/worldatlas/pages/fig1.htm

L'Association Nationale pour la Protection du Ciel Nocturne (ANPCN) :
http://www.astrosurf.com/anpcn/
Des liens sur la protection du ciel nocturne, par Guillaume Cannat :
http://www.leguideduciel.net/protection/protection.htm
Le site de Laurent Corp (notamment l'éclairage de la cathédrale de Rodez) :
http://astrosurf.com/lcorp/pol.htm
Site de Philippe Demoulin à
http://www.astro.ulg.ac.be/~demoulin/pollum/pollum1.htm
ou sur le site-miroir du Groupe Astronomie de Spa à
http://www.ping.be/eurospace/pollum1.htm
En Flandre, un groupe de travail de la Vereniging Voor Sterrenkunde (Association Pour
l'Astronomie) se préoccupe de la pollution lumineuse (site en néerlandais) :
http://www.vvs.be/wg/lichthinder/
 sauvons la nuit planches photos 
SAMUEL CHALLÉAT
Thèse de doctorat en Géographie présentée le 13 octobre 2010
Sous la direction de Monsieur André LARCENEUX, professeur à l’Université de Bourgogne