BIENVENUE AUX BLOGS LOUISETTE



Le bonheur est comme un parfum, on le porte sur soi pour le faire respirer aux autres




 

MERCI DE VOTRE VISITE,LOUISETTE ET SES MISS GOLDEN RETRIEVER.



8 march, eleanor roosevelt, frautag, international, journée de la femme, mars, mimosa, vrouwendag, women's day,


8 march, eleanor roosevelt, frautag, international, journée de la femme, mars, mimosa, vrouwendag, women's day,reine ,majesteroyale , belgique, belgie, bergen, mons, palais de laprovince,hainaut












Fête Nationale de la communauté flamande en Belgique

fête communauté, flamende, feesdag flemish community, 11juillet, july 1302
 Feestdag to Belgium's Flemish Community feestdag van de Vlaamse Gemeenschap!
Fête de la communauté flamande en Belgique ,National flemish community Day



Le 11 Juillet la Belgique  marque une date mémorable la Fête de la Communauté flamande  en l' honneur des événements historiques importants. Ce jour là, le 11 Juillet 1302 a eu lieu la bataille de Courtrai (ou Bataille des Éperons d' or )  avec   l' armée française près de la ville de Courtrai. (armée royale renforcée de lanceurs de fléchettes lombard et arbalétriers  féodaux et espagnol)  Le Comte d'Artois  conduisit  la bataille avec 7500 cavaliers, et de trois à cinq mille mercenaires à pied . les autres étaient infanterie (archers, arbalétriers, piquiers, fantassins..  ). la Flandre est sortie victorieuse   des 700 chevaliers   d'éperons d' or, à Courtrai- Kortrijk , victoire  arrêter les prétentions des rois de France, et près d' un siècle de monarques français a en fonction du royaume de France mais aussi victoire sur la noblesse . 11 en Juillet 1302 , la ville de milice flamande Courtrai,  défendait son indépendance, contre   l'armée du roi français Philippe IV le Bel.





La bataille de Courtrai, connue sous le nom de bataille des éperons d'or , opposa l'armée du roi Philippe IV de France appuyée par les Brabançons de Godefroid de Brabant   et les Hennuyers de Jean Sans-Merci  , aux milices communales flamandes appuyées par des milices venues de Zélande et, peut-être, de Namur   le 11 juillet 1302 près de Courtrai  click ICI




courtrai, kortrijk,Битва золотых шпор,
 La bataille des éperons d'or 11juillet 1302
11 juillet 1302 : mort de Robert II, comte d'Artois, tué à la bataille de Courtrai dite des Eperons d'or 
Battle of Courtrai: Flemish Infantry Defeats French Knights at "Battle of the Golden Spurs"
cette bataille de Courtrai, ou bataille des éperons d'or, opposa l'armée du roi Philippe IV de France aux milices communales flamandes le 11 juillet 1302, près de Courtrai.



EN RÉALITÉ CETTE VICTOIRE POUR L’INDÉPENDANCE  COMMENÇA  A CAUSE DE TAXES TROP ÉLEVÉES SUR LA LAINE QUE LES FLAMANDS IMPORTAIENT D'ANGLETERRE,ET QUE LE ROI DE FRANCE PHILIPPE LE BEL, POUR GÊNER CES   IMPORTATIONS VENANT D'ANGLETERRE  
GUI DAMPIERRE AINSI QUE LES CHEFS DES TISSERANDS AVAIENT ÉTÉ ATTIRES ET EMPRISONNES A PARIS.

PUIS, LA RÉVOLTE SE MIT EN ROUTE AVEC LES "MATINES BRUGEOISES", LES REBELLES FLAMANDS TENAIENT TOUT LE PAYS EXCEPTE CASSEL ET COURTRAI, CETTE DERNIÈRE FUT ASSIÉGÉE ET PRISE PAR GUI DE NAMUR, FILS DU COMTE DE FLANDRE.

ALORS LE ROI DE FRANCE LEVA UNE ARMÉE, AVEC A SA TÊTE LE COMTE D'ARTOIS. L’ARMÉE FRANÇAISE COMPOSÉE DE 2500 CHEVALIERS, 1000 ARBALÉTRIERS, 2000 PIQUIERS ET 3000 FANTASSINS SE DIRIGE A LA RENCONTRE DES INSURGES FLAMANDS, LES TROUPES FLAMANDES LES "KLAUWAERTS" ESSENTIELLEMENT COMPOSÉES D'HOMMES ARMES DU FAMEUX GOEDENDAG, ALIGNENT ENV 3000 HOMMES DE BRUGES, UN MILLIER DE COMBATTANTS VENANT D'YPRES ET ENCORE 5000 HOMMES D'AUTRES ENDROITS DE FLANDRE, + DES TROUPES NAMUROISES ET DE ZÉLANDE. LE 11 JUILLET AU MATIN, LES ARCHERS OUVRENT LES HOSTILITÉS, DONNANT UN PETIT AVANTAGE AUX FRANÇAIS, LES FLAMANDS RESTENT RETRANCHES ENTRE LA LYS ET UN ANCIEN BRAS DE CETTE MÊME RIVIÈRE ( rempli d'eaux stagnantes ) UN MARÉCAGE S'ETANT FORME AVEC LE TEMPS.

MAIS LE COMTE D'ARTOIS SÛR DE LA VICTOIRE REJETTE LA SUGGESTION DE CONTOURNER L’ARMÉE FLAMANDE. ET LES CHEVALIERS FRANÇAIS IMBUS D'EUX MÊME ET VOULANT REMPORTER LES FRUITS DE LA VICTOIRE QU'ILS JUGENT FACILE, S’ÉLANCENT DANS LA PLAINE DANS UNE CHARGE IMPÉTUEUSE.

MAIS , ARRIVES SUR L’ARMÉE FLAMANDE LES CHEVAUX COMMENCENT A S'EMBOURBER ET LES CHEVALIERS SE RETROUVENT IMPUISSANTS FACE AUX FANTASSINS FLAMANDS ARMES DE LEURS FAMEUX GOEDENDAGS, CEUX -CI FONT UN CARNAGE DANS LES RANGS DE LA CHEVALERIE FRANÇAISE ET NE FIRENT PAS DE PRISONNIERS , AINSI MOURURENT DE NOMBREUX NOBLES, DONT ROBERT D'ARTOIS, RAOUL DE NESLES ET SON FRÈRE GUI, LES COMTES D'EU ET D'AUMALE, LE CHANCELIER PIERRE FLOTE, ETC... LES PERTES SONT TRÈS LOURDES POUR L’ARMÉE FRANÇAISE ET LEURS ALLIES, JEAN DU HAINAUT ET GODEFROID DU BRABANT FONT AUSSI PARTIE DE VICTIMES.

POUR LES FLAMANDS, C'EST UNE GRANDE VICTOIRE QUI SONNE LE DÉBUT DE LEUR INDÉPENDANCE VIS A VIS DU ROI DE FRANCE.

POUR PHILIPPE LE BEL C'EST UNE GROSSE DÉFAITE, IL A PERDU DE NOMBREUX NOBLES ET DU PRESTIGE.

MAIS IL PRENDRA SA REVANCHE 2 ANS PLUS TARD A LA BATAILLE DE ZIERKZEE SUR MER ET SURTOUT A LA BATAILLE DE MONS-EN-PEVELE LE 18 AOÛT 1304. APRES CELA UNE PAIX NEGOCIEE FIT REVENIR LA FLANDRE SOUS L AUTORITÉ ROYALE.



flanders ,french king, be,Initial dispositions of French & Flemings, battle of Courtrai
 Dispositions initiales du français et des flamands, bataille de Courtrai
                                Image de https://myarmoury.com/feature_battle_courtrai.html





11juillet, feesdag flemish community, fête communauté, flamende, july 1302, Vlaamse Gemeenschap



 La bataille des éperons d'or 11juillet 1302 11 juillet 1302 : mort de Robert II, comte d'Artois, tué à la bataille de Courtrai dite des Eperons d'or  Battle of Courtrai: Flemish Infantry Defeats French Knights at "Battle of the Golden Spurs"




L'amour et vertus cardinales selon André Comte-Sponville philosophe écrivain français


  Birmingham Museum of Art
The en:Seven Virtues: Prudence, Justice, Faith, Charity, Hope, Fortitude, and Temperance and their representative Saints (Pesellino Shop, Birmingham Museum of Art)

Cardinal virtues La force d'âme1 (en latin fortitudo), ou courage, est (avec la prudence dans la philosophie d'Aristote,la tempérance et la justice) l'une des quatre vertus cardinales Une vertu cardinale est une vertu qui joue un rôle charnière « cardinal » vient du latin cardo qui signifie « charnière, pivot » dans l'action humaine, notamment dans la doctrine morale chrétienne, et déterminent les autres vertus. Elles sont au nombre de quatre et comprennent la prudence, la tempérance, la force d'âme et la justice. Elles ont été identifiées par Platon dans La République. Avec les trois vertus théologales, elles forment les vertus catholiques.


Selon le philosophe écrivain: ICI

 André Comte-Sponville.  

http://andrecomte-sponville.monsite-orange.fr/

Article click: "Les romans parlent de la passion, pas de l'amour" et ICI les vertus sont notre force .







Le courage


Capacité à surmonter la peur. Mais cette capacité ne devient une vertu qu’au service d’autrui ou d’une cause générale et généreuse .
Schéma d’Aristote
Lâcheté/ courage/ témérité
Témérité : le téméraire est trop insouciant de sa vie. Il est déraisonnable de la risquer pour des broutilles ou par pure fascination du danger.
Lâcheté : « plus grave des injures » selon Alain car on ne saurait sans courage, résister au pire en soi ou en autrui.


La prudence


La prudence est la disposition qui permet de délibérer correctement sur ce qui est bon ou mauvais pour l’homme et d’agir en conséquence comme il convient.[…]
L’homme prudent est attentif non seulement sur ce qui advient mais à ce qui peut advenir.
Le réel impose sa loi, ses obstacles, ses détours. La prudence est l’art d’en tenir compte : c’est le désir lucide et raisonnable.
Carte des vertus
La politesse est l ’origine des vertus (construction), la fidélité ; leur principe , la prudence leur condition.
Pour saint Thomas, la prudence est la vertu cardinale qui conduit les trois autres.
Pour Aristote, la rectitude des vertus morales dépend de la prudence.


La Justice

Etre juste, au sens moral du terme, c’est refuser de se mettre au dessus des lois (par quoi la justice, même comme vertu, reste liée à la légalité) et des autres (par quoi elle reste liée à l’égalité).
[…]La justice est cette vertu par laquelle chacun tend à surmonter la tentation inverse, qui consiste à se mettre plus haut que tout et à tout sacrifier, en conséquence, à ses désirs ou à ses intérêts.
La justice se tient dans la mesure que symbolise sa balance, autrement dit dans l’équilibre ou la proportion : à chacun sa part, ni trop, ni trop peu et à moi-même - par quoi la justice, malgré sa mesure ou à cause d’elle, reste pour chacun un horizon presque inaccessible - comme si j’étais n’importe qui.

- Justice et loi injuste : résistance
Quand la loi est injuste, il est juste de la combattre –et il peut être juste parfois de la violer. […] La morale passe d’abord, la justice passe d’abord, du moins quand il s’agit de l’essentiel, et c’est à quoi peut-être l’essentiel se reconnaît. L’essentiel ? La liberté de tous, la dignité de chacun, et les droits d’abord de l’autre.
Justice et loi injuste : équité
Aristote avait déjà montré que la justice ne saurait être toute entière contenue dans les dispositions nécessairement générales d’une législation. C’est pourquoi en son sommet elle est équité . « L’équitable, explique Aristote, tout en étant juste n’est pas le juste selon la loi, mais un correctif de la justice légale », lequel permet d’adapter la généralité de la loi à la complexité changeante des circonstances et à l’irréductibles singularité des situations concrètes.
L’équité est une vertu générale et complète, elle contient ou suppose toutes les autres . Aristote disait qu’on la considère « comme la plus parfaite des vertus, et que ni l’étoile du soir, ni l’étoile du matin ne sont ainsi admirables ».
- Justice et politique :
« La justice sans la force est impuissante ; la force sans la justice est tyrannique ». Pascal
L ’impuissance est fatale et la tyrannie est odieuse. Il faut donc « mettre ensemble la justice et la force» : c’est à quoi sert la politique, et qui la rend nécessaire.

Carte des vertus
Des quatre vertus cardinales, la justice est la seule sans doute qui soit bonne absolument. La prudence, la tempérance ou le courage ne sont vertus qu’au service du bien, ou relativement à des valeurs -par exemple la justice- qui les dépassent ou les motivent.
La justice n’est pas une vertu comme une autre. Elle est l’horizon de toutes et la loi de leur coexistence. Toute la valeur la suppose ; toute humanité la requiert. Non qu’elle tienne lieu de bonheur ; mais aucun bonheur n’en dispense.
La douceur et la compassion ne tiennent pas lieu de justice, ni n’en marquent la fin : elles sont bien plutôt son origine, et c’est par quoi la justice, qui vaut d’abord à l’égard des plus faibles, ne saurait en aucun cas les exclure de son champs ni nous dispenser vis à vis d’eux, du devoir de la respecter.





La tempérance


La modération dans les désirs sensuels.
Nous restons maître de nos plaisirs au lieu d’en être esclave. (Les plaisirs sont plus purs parce que plus libres).
La prudence appliquée aux plaisir : jouir le plus possible, le mieux possible, mais par une intensification de la sensation ou de la conscience qu’on en prend, et non par la multiplication indéfinie de ses objets.
Régulation volontaire de la pulsion de vie, une saine affirmation de notre puissance d’exister et spécialement de la puissance de notre âme sur les impulsions irraisonnées de nos affects ou de nos appétits.
La tempérance est un moyen pour l’indépendance
Schéma d’Aristote.
Intempérance /tempérance/ insensibilité
Carte des vertus :
Le dérèglement de tous les sens est son contraire. (cf. Rimbaud).
C'est une vertu cardinale : moins élevée que les trois autres. La prudence est plus nécessaire. Le courage et la justice sont plus admirables.

-Les débauchés sont tristes et les alcooliques malheureux . - André Comte-Sponville-te01

-L’intempérance est peste de la volupté et la tempérance n’est pas son fléau ; c’est son assaisonnement qui permet de savourer le plaisir en sa plus gracieuse douceur. - Montaigne-te02

-Tempérance est une vertu de savoir commander aux voluptés. - Ronsard-Des vertus intellectuelles et morales-te03



L'amour 



CLICK ICI 
Publications traitant du sujet:
  • -André Comte-Sponville, Le Sexe ni la mort : Trois essais sur l'amour et la sexualité, un essai publié en janvier 2012 par le philosophe aux éditions Albin Michel.
  • -André Comte-Sponville, L’Amour en quatre leçons de philosophie. Amour & Bonheur (DVD 1), Éditions Montparnasse, 2013 coffret 3 DVD






Amour et morale 

L'amour ne se commande pas, et ne saurait en conséquence être un devoir . Sa présence sur une étude des vertus devient dés lors problématique. [...] Nous n'avons besoin de morale que faute d'amour,et c'est pourquoi, de morale nous avons tellement besoin ! On ne commande que l'action, et cela dit l'essentiel : ce n'est pas l'amour que la morale prescrit ; c'est d'accomplir par devoir , cette même action que l'amour, s'il était là, aurait déjà librement accomplie . Maxime du devoir : « agis comme si tu aimais ».
La morale est un semblant d'amour : agir moralement, c'est agir comme si l'on aimait .L'amour est premier, non absolument sans doute (car alors il serait Dieu), mais par rapport à la morale, au devoir, à la loi.


Les trois éléments de l'amour

La langue grecque ancienne est également faite de nombreuses notions philosophiques.
 Ainsi, en grec ancien, il n'y a pas un seul mot pour décrire l'amour, mais quatre ; suivant l'ordre alphabétique grec, on a :
  • -Agapè (ἀγάπη / agápê) : l'amour désintéressé, divin, universel, inconditionnel
  • -Éros (ἔρως / érôs) : l'amour naturel, la concupiscence, le plaisir corporel
  • -Storgê (στοργή / storgế) : l'affection familiale, l'amour familial
  • -Philia (φιλία / philía) : l'amitié, l'amour bienveillant, le plaisir de la compagnie


Pour définir l'amour, il y a trois réponses qui s'opposent moins (quoiqu'elles s'opposent) qu'elles ne se complètent.


ἔρως ,eros amour,
1-Eros
Si tout désir n'est pas amour, tout amour (Eros) est bien désir : c'est le désir déterminé d'un certain objet, en tant qu'il manque particulièrement . L'amour écrit Platon, « aime ce dont il manque, et qu'il ne possède pas ». « Ce qu'on a pas, ce dont on manque, voilà les objets du désir et de l'amour » Socrate. Il n'est donc pas mauvais ou laid, précise Socrate, mais intermédiaire entre ces deux extrêmes, comme entre le mortel et l'immortel, l'humain et le divin [...].
Un manque satisfait disparaît en tant que manque : la passion ne saurait survivre longtemps au bonheur, ni le bonheur, sans doute à la passion. Une issue ' Platon en propose deux
« Par l'enfantement dans la beauté, selon le corps et selon l'esprit », autrement dit par la création ou la procréation, par l'art ou par la famille.
Par une ascension spirituelle, un parcours initiatique . C'est le parcours de l'amour, et le salut par la beauté [...]qui nous mènent à la religion.
Eros et les autres éléments de l'amour : Eros est le plus fort des trois éléments, en tout cas le plus violent, le plus riche en souffrances, en échecs, en illusions, en désillusions . Le manque est son essence ; la passion amoureuse, son sommet.






2-Philia
« Aimer, c'est se réjouir » Aristote.
Aimer un être, c'est désirer qu'il soit, quand il est (on ne fait autrement que l'espérer), c'est jouir de son existence, de sa présence, de ce qu'il offre de plaisirs et de joies .
Philia est l'amour joie, en tant qu'il est réciproque ou peut l'être : c'est la joie d'aimer ou d'être aimé, c'est la bienveillance mutuelle ou susceptible de le devenir, c'est la vie partagée , le choix assumé, la plaisir et la confiance réciproques, bref c'est l'amour action, qu'on opposera en cela à Eros (amour passion), même si rien n'interdit qu'ils puissent converger ou aller de pair.
Philia et les autres éléments de l'amour : L'amour de convoitise, sans être forcément coupable, est un amour égoïste : c'est aimer l'autre pour son bien à soi. L'amour de bienveillance ou d'amitié au contraire, est un amour généreux : c'est aimer l'autre pour son bien à lui.

3-Agape
« Agape ou la charité est l'amour transfiguré en vertu », comme dit Jankélévitch, ou plutôt c'est l'amour « devenu permanent et chronique, étendu à l'universalité des hommes et à la totalité de la personne », qui peut certes porter sur celui ou celle dont on est l'amant ou l'ami, mais qui s'adresse à tous les humains, bons ou méchants, amis ou ennemis, qui n'empêche d'ailleurs pas de préférer ceux là (quant à l'amitié) ni de combattre ceux-ci (si on peut les combattre sans haine : si la haine n'est pas la seule motivation du combat), mais qui introduit, dans les relations humaines, cet horizon d'universalité que la compassion et la justice suggéraient déjà, certes, mais surtout négativement ou formellement, et que la charité pour autant qu'elle soit possible, vient remplir d'un contenu positif et concret.
C'est l'acceptation joyeuse de l'autre, et de tout autre. Tel qu'il est, et quoi qu'il soit.



- Agapé et les autres éléments de l'amour : Il se peut qu'Agapé ne soit en vérité qu'un halo de douceur, de compassion et de justice, qui viendrait tempérer la violence du manque ou de la joie, qui viendrait modérer ou creuser ce que nos autres amours peuvent avoir de trop brutal ou de trop plein Il y a un amour qui est comme une faim, un autre qui résonne comme un éclat de rire. La charité ressemblerait plutôt à un sourire, quand ce n'est pas, cela lui arrive, à une envie de pleurer.
Cartes des vertus
La charité si elle est possible, se reconnaîtrait pourtant à ceci (par quoi elle dépasserait la compassion) qu'elle n'a pas besoin de la souffrance de l'autre pour aimer.

Waux-Hall ouvrage de bois, de fonte et de métal à Bruxelles Parc enfin restauré



Warandepark, brussels, Bruxelles, wauxhall, théatre, parc, treillage, A 2R.C ., royal, Waux-Hall in Brussels park, hekwerk,

Waux-Hall in het Warandepark — Le Vauxhall du Parc de Bruxelles restauré il y a deux ans
Au XVIIIe c'est la vogue des Vaux-Hall se répand en Europe, dont à Bruxelles.
La mode des Vaux-Hall nous vient de Londres où le premier fut inauguré en 1661. Ce sont des lieux de loisirs articulés autour d'un dancing. Autour de la piste on trouve généralement une tribune pour l'orchestre, un promenoir et des colonnades.

Il s'agit du plus ancien parc de la Région.situé entre le Palais Royal et le Parlement (rue de la Loi).
Vu du ciel, sa grande fontaine, ses deux allées diagonales et deux allées transversales semblent dessiner un compas, emblème de la franc-maçonnerie , mais rien n'est moins sûr car la structure en patte d'oie était fréquente à l'époque de la construction du parc.Jadis, les pièces de théâtre de marionnettes y étaient presque quotidiennes (généralement près le l'étang situé en face du parlement) on y louait aussi des petits voiliers bateaux à l'endroit de la pièce centrale d'eau
On y trouve :
- le Théâtre Royal du Parc
- le Cercle (Royal) Gaulois : centre artistique et littéraire
- le Kiosque du Vauxhall (ou Waux-Hall), habitation privée du baron d'Huart.
- en sous-sol un abri construit dans les années 1930 pour abriter les membres du gouvernement en cas de guerre (on ne parlait pas encore d'abri anti-atomique)
- la plaine de jeux
- deux bas-fonds, vestiges de l'ancien domaine, situé dix mètres plus bas

Waux-Hall in Brussels Park  


Le parc de Bruxelles, mieux connu sous le nom de parc Royal, cache en son sein un trésor méconnu. Derrière le théâtre royal du Parc se trouve un édifice étonnant : une galerie en treillage en forme de U et un pavillon d’orchestre, le tout construit dans un style Louis XVI. Au centre, une rotonde surmontée d’une coupole ouvragée surplombe la galerie. Il s’agit d’un waux-hall, une sorte d’ancêtre du parc d’attraction qui était très en vogue au XIXe siècle en Angleterre.Restauration des Galeries de treillages en bois, de la toiture et de la cour du Waux-hall situé au Parc de Bruxellesfut faite par l' Architecte: A 2R.C .



Le Vauxhall ouvrage fait de bois, de fonte et de métal est une ancienne salle de spectacle bruxelloise située dans le Parc de Bruxelles, à l'arrière du Théâtre royal du Parc, rue de la Loi 1.a coté on y trouve aussi un bunker

Le nom de Vauxhall vient d'un lieu de divertissement établi dans les jardins de Kennington dès le XVIIe siècle, sur le domaine d'un certain Foulques de Bréauté. Le lieu fut désigné sous le nom de Falkes' Hall et l'expression dériva progressivement en Fox Hall, puis Vaux Hall. À Nivelles en Brabant-Wallon le nom a évolué en Focsal.

Bruxelles n'a connaissance de ce haut lieu londonien qu'en 1761, lorsqu'on donne au Théâtre de la Monnaie un ballet intitulé Le Phaxal. À Paris, l'artificier Torré ouvre un « jardin d'amusements » en 1764, que le public appelle d'emblée le Vaux-Hall de Torré. Un Vaux-Hall d'hiver s'installe en 1769 à la foire Saint-Germain.

L'histoire du Vauxhall de Bruxelles est intimement liée à celle du Théâtre du Parc. Ouvert en 1781 par les frères Bultos (qui dirigent les Théâtres de la Monnaie et du Parc), le Vauxhall est d'abord un débit de boissons, un lieu de concert et une salle de jeux.

La Ville de Bruxelles a réaménagé complètement le site du Waux Hall en 1913. Il est tombé ensuite en désuétude. À la fin du XXe siècle un particulier, le baron Éric d'Huart, y a fait d'importants travaux de rénovation en murant l'ouverture de la scène tournée vers le bâtiment du Théâtre du Parc. En 2009 un budget de 2 M€ est libéré pour transformer l'édifice.



https://twitter.com/librarianbe/status/777546463425531904

Warandepark

Dit park in het centrum van Brussel is veel meer dan gewoon een stadspark. U vindt er tal van bezienswaardigheden zoals fonteinen, standbeelden en kiosken. Vanuit het park kijkt u uit op het Justitiepaleis en het Koninklijk paleis. In het Warandepark vinden ook heel wat van de grootste evenementen van de hoofdstad plaats. Meer info over de parken in Brussel vindt u via deze link

A 2R.C .Warandepark, brussels, Bruxelles, wauxhall, théatre, parcroyal, , treillage, Waux-Hall in Brussels park, hekwerk,

Le chantier du Waux hall  fut de 2012 - 2016

D'importants travaux de rénovation ont été réalisés.
Budget : 2,55 millions d'euros dont 80% à charge de la Région bruxelloise.
Fin du chantier: fin 2016.

Intervenants:
- Architecte : A2RC / David Vandenbroucke
- Entreprise générale : THIRAN Groupe
- Treillage : SAF (Sièges d'Art Français)basée à Châtenois dans les Voges article ICI
   Télécharger le fichier saf-1.pdf
- Ferronnerie : Costermans
En 1839, Raymond Costermans et son frère, l'un ferronnier, l'autre décorateur, s'associent pour créer l'atelier des fils Costermans, au 170 de la chaussée de Ninove, à . Ils ouvrent aussi un magasin rue de Rollebeek , raconte Marc-Henri Jaspar-Costermans, représentant de la 5e génération des ferronniers relève ,par sa fille et son filsaussi assurée

 - Enduits-moulures : Atelier Steck - Olivier Jamsin, restaurateur
- Revêtement sol au dessus du bunker : Derde Construct


http://bx1.be/news/patrimoine-le-waux-hall-retrouve-son-lustre-dautrefois/







Na vier jaar van renovatiewerken is de Waux-Hall in het Warandepark achter het Théâtre Royal du Parc voor het eerst te bezoeken. Het plein met arcade doet dit weekend mee aan de Open Monumentendagen. “Beeldschoon,” vond een bezoekster op zaterdag.Het eerste parktheater, of Waux-Hall, in het Warandepark kwam er in 1783 en bood plaats aan een theaterzaal en een balzaal. De huidige constructie is van 1933 en was door de jaren heen in heel slechte staat geraakt.